tameteo.com

Jusqu'où peuvent aller la fumée et les cendres des incendies ?

Les incendies continuent malheureusement d'être à la une de l'actualité. Il ne s'agit pas seulement des forêts qu'ils détruisent. La fumée et les cendres qu'ils génèrent ont aussi des conséquences. Jusqu'où peuvent-ils aller ?

Incendio forestale
Les feux de forêt génèrent de grandes quantités de fumée et de cendres.

Les graves incendies qui sévissent aux États-Unis depuis plusieurs semaines font régulièrement la Une de l'actualité. Et plus précisément, ceux qui affectent les États de Californie et de l'Oregon et qui ont déjà détruit des centaines de milliers d'hectares. Les images qui nous arrivent sont apocalyptiques et la couleur du ciel ressemble à un film de science-fiction.

Le désastre qui se produit dans l'ouest-américain ressemble à ce qui se produit dans notre pays chaque été mais à une échelle bien plus grande. Il n'y a pas deux feux de forêt identiques, bien sûr, mais les flammes ont un point comment : elles brûlent tout sur leur passage. C'est un fléau que nous devons subir chaque année en raison, dans la plupart des cas, de l'action humaine.

Le résultat de ces incendies est la destruction de la forêt. Mais dans chacun d'eux, un grand nombre de produits sont générés comme s'il s'agissait d'une réaction chimique, dans laquelle le bois se transforme en fumée et en cendres. Quiconque a eu l'occasion de traverser une forêt brûlée quelques heures après un incendie saura de quoi nous parlons. Comme après un barbecue, le sol est recouvert d'une grande couche de cendres. Mais où vont-elles après l'incendie ? Et la fumée émise par ces incendies s'évapore-t-elle ?

Les cendres, un véritable problème pour le sol

Commençons par les cendres. Après la combustion du bois, la cendre est l'un des produits générés. Il est vrai que c'est un produit « bio » mais ses conséquences sont presque toutes négatives. Les cendres les plus légères s'élèvent dans l'air et peuvent retomber à plusieurs kilomètres de là. Plus lourdes que la fumée, évidemment, on pourrait dire qu'elles finissent presque toujours à proximité de la zone brûlée.

Animal en un bosque quemado
Chaque feu laisse une grande couche de cendres sur le sol.

Les cendres qui se retrouvent sur le sol de la forêt peuvent créer une couche de plus de 30 cm d'épaisseur. Il est vrai que la cendre est utilisée comme engrais pour la terre car elle fournit certains nutriments mais en si grande quantité, elle la contamine. Une autre conséquence négative est l'imperméabilisation du sol qu'elle provoque. En cas de pluie légère, elle empêchera l'eau d'atteindre le sol.

De plus, les fortes pluies dans les forêts brûlées apportent un autre problème : l'eau transporte les cendres dans les rivières, ce qui peut avoir un impact sur la faune et la flore qui l'habitent. Et lorsque les rivières se jettent dans la mer, la même chose se produit sur les premiers kilomètres de côte. Même des mois après un grand incendie, des pertes de crustacés ont été observées en raison de l'apport de sédiments d'une rivière qui a traversé une zone brûlée.

Une telle quantité de cendres pose de nombreux autres problèmes au sol, tant pour la faune que pour la flore. Par exemple, elle peut empêcher la lumière d'atteindre le sol et à de nouvelles plantes de pousser.

La fumée, un enjeu local et... mondial

Si les incendies affectent une zone spécifique d'un territoire, ils ne respectent pas les frontières ! Chaque été, les flammes sautent du Portugal à l'Espagne et vice-versa. La même chose se produit avec la fumée. Malgré des incendies parfois à plusieurs dizaines de kilomètres, l'odeur peut nous atteindre sans aucun problème.

Qu'arrive-t-il aux gros panaches de fumée sortant des plus grands incendies ? Beaucoup penseront que cela se produit comme tout le reste et que cela se dissout et disparaît dans l'atmosphère. Mais ce n'est pas véritablement le cas, comme le prouve l'exemple de ces jours-ci.

Columna de humo de un incendio
Le panache de fumée d'un grand feu de forêt peut parcourir des milliers de kilomètres.

La fumée des grands incendies peut atteindre plusieurs kilomètres de hauteur. Selon la latitude à laquelle nous nous trouvons et le régime des vents, la fumée peut se rendre non seulement dans le pays voisin, mais à des milliers et des milliers de kilomètres, en faisant le tour de la planète. La fumée des incendies californiens, sans aller plus loin, est entrée dans la circulation du courant-jet à haute altitude et a été clairement observée dans la moitié nord de la France en fin de semaine dernière !

Les conséquences des incendies de forêt n'affectent donc pas que la zone brûlée mais son implication peut très rapidement devenir planétaire.