Éclipse du 8 avril aux États-Unis : une incroyable opportunité pour les scientifiques !

Une éclipse totale de soleil va circuler sur l'Amérique du Nord le 8 avril prochain, l'occasion pour les scientifiques d'effectuer de nombreuses études et expériences très intéressantes.

Eclipse totale
L'éclipse totale de soleil du 8 avril 2024 devrait apporter un spectacle magnifique pour de nombreux habitants de l'Amérique du Nord mais représentera également une belle opportunité pour de nombreuses études scientifiques

Le 8 avril prochain, une éclipse solaire totale va circuler du Nord du Mexique à l'Est du Canada en passant par les États-Unis, ce qui donnera l'occasion à de nombreux scientifiques et à la NASA de mieux comprendre certains phénomènes naturels autour de l'éclipse.

Comprendre les effets des rayonnements solaires sur notre atmosphère

Les scientifiques vont se pencher sur les effets des rayonnements solaires sur la partie haute de notre atmosphère, appelée l'ionosphère, couche où circule d'ailleurs une grande partie des signaux de communications, dont les signaux GPS.

L'ionosphère est affectée par le Soleil, les particules présentes dans celle-ci se chargeant sous l'effet de ses radiations en journée. Ainsi, la NASA va entreprendre le lancement de 3 fusées-sondes durant l'éclipse, avant, pendant et après celle-ci depuis la Virginie aux États-Unis.

Ces fusées permettront de mesurer les infimes changements dans la ionosphère provoqués par la baisse de luminosité durant l'éclipse, plus rapide et plus localisée que durant un coucher de soleil par exemple. Ceci permettra sûrement d'en apprendre davantage sur la façon dont la lumière affecte la ionosphère pour potentiellement mieux prévoir les potentielles perturbations futures de nos réseaux de communications.

Une occasion d'étudier la couronne solaire !

Les scientifiques profiteront également de l’événement du 8 avril prochain pour étudier plusieurs phénomènes liés à notre soleil. Par exemple, ceux-ci se pencheront sur la couronne solaire, qui sera parfaitement visible lors de cette éclipse.

Or, celle-ci n'est pas encore bien comprise aujourd'hui, en effet, la couronne solaire est la couche extérieure de l'atmosphère notre étoile et celle-ci est plus chaude que sa surface, ce qui est très contre-intuitif. C'est également dans cette région que se produisent les éruptions solaires, particulièrement nombreuses et puissantes ces derniers temps.

Lors de cette éclipse, la partie la plus basse de la couronne sera mieux visible qu'un utilisant un coronographe, un instrument spécialement conçu pour l'observer. Cette éclipse représentera donc une opportunité en or pour étudier cette couche du Soleil plus en détail et peut-être mieux comprendre ses secrets.

Étudier les modifications de comportements des animaux

Les éclipses n'ont pas que des effets sur notre atmosphère, la biosphère est également sensible à ce phénomène. De nombreux animaux changent en effet leur comportement durant une éclipse, ce qui pourra donc être étudié le 8 avril prochain par certains chercheurs.

Un chercheur du laboratoire d'ornithologie de l'Université Cornell aux États-Unis se penchera par exemple sur l'effet de cette éclipse sur les oiseaux. En utilisant un radar météo, celui-ci observera les probables modifications du nombre d'individus en vol lors de l'éclipse, un phénomène qui avait déjà pu être observé en août 2017 où de nombreux oiseaux s'étaient soudainement posés lors de l'éclipse.

Ce scientifique étudiera également l'effet potentiel de cette éclipse sur les oiseaux migrateurs, qui, avec la tombée temporaire de la nuit, pourraient être poussés à migrer, la période de l'année étant plus propice à ce phénomène que lors de l'éclipse d'août 2017. Ce type d'étude est important pour comprendre la manière dont les animaux perçoivent le monde qui nous entoure et comment un phénomène aussi peu fréquent peut potentiellement les influencer.

D'autres recherches intéressantes également prévues

Les chercheurs étudieront également les effets de cette prochaine éclipse sur la population. Il a en effet été observé en 2017 que les personnes se trouvant sur la trajectoire d'une éclipse avaient d'avantage tendance à utiliser le pronom « nous » plutôt que « je » et de se préoccuper des autres, un phénomène qui avait pu être rendu visible via l'étude du réseau social Twitter.

Il semble donc que cette expérience d'émerveillement devant un tel phénomène naturel semble provoquer un rapprochement entre les humains, rapprochement qui sera de nouveau étudié le 8 avril prochain. Les chercheurs prévoient par exemple cette année d'étudier l'impact de ce phénomène sur les différentes opinions politiques.

Enfin, de nombreuses expériences participatives seront proposées à la population. Une application sur téléphone permettra par exemple d'enregistrer et de communiquer l'environnement sonore autour des personnes l'utilisant, ou de communiquer les variations de température, de couverture nuageuse et de luminosité durant cet événement.

Vidéos marquantes