Dorian, 2ème ouragan le plus puissant de l'histoire

L'ouragan Dorian qui s'était nettement renforcé au cours du week-end, au point d'atteindre la catégorie 5/5, a dévasté le nord-ouest des Bahamas ce lundi et se dirige à présent vers la côte est des États-Unis.

Guillaume Woznica Guillaume Woznica 03 Sept 2019 - 01:00 UTC
Après avoir touché la Martinique au stade de tempête tropicale, l'ouragan Dorian s'est rapidement renforcé.
Après avoir touché la Martinique au stade de tempête tropicale, l'ouragan Dorian s'est rapidement renforcé.

Alors que la saison cyclonique dans l'Atlantique Nord atteint généralement un pic d'intensité au cours du mois de septembre, cette année 2019 ne déroge pas à la règle. Après avoir touché la Martinique au stade de tempête tropicale puis effleuré Porto Rico en ouragan de catégorie 1, Dorian s'est nettement renforcé en approchant du nord-ouest de l'archipel des Bahamas. En l'espace de deux jours, il est passé de la catégorie 2 à la catégorie 5/5 sur l'échelle de Saffir-Simpson. Ainsi, dimanche soir, les vents moyens à proximité de l’œil de l'ouragan atteignaient près de 300 km/h tandis que les rafales de vent maximales soufflaient jusqu'à 360 km/h, ce qui fait de cet ouragan le 2ème plus puissant dans l'Atlantique, derrière Allen en 1980 pour lequel les vents moyens avaient atteint 305 km/h.

Les Bahamas dévastées, des dégâts "sans précédent"

Après avoir essuyé des vents de l'ordre de 350 km/h, les îles Abacos, dans le nord-ouest des Bahamas, ont été les 1ères à retrouver des conditions météo plus calmes durant la journée de lundi. Dans le même temps, l'ouragan se décalait très lentement vers l'ouest, en traversant de part en part l'île de Grand Bahama. Après avoir fait du surplace pendant près de 24 heures avec des pluies diluviennes et des rafales encore proches de 300 km/h, la situation s'est sensiblement apaisée ce mardi matin avec l'éloignement de l'ouragan vers le nord-ouest. Les précipitations restent malgré tout intenses pour quelques heures encore, avec des cumuls pouvant atteindre sur l'ensemble de l'épisode 800 mm, soit l'équivalent de 4 mois de pluies en seulement 48 heures.

Dorian s'est également accompagné d'une puissante marée de tempête provoquée par les vents et la houle cyclonique. Concrètement, le niveau de la mer s'est subitement élevé de 5 à 7 mètres au passage de l'ouragan, provoquant des inondations d'une ampleur sans précédent. Dans une île au relief très limité et avec une altitude ne dépassant pas 9 mètres, les hauteurs d'eau dans certaines rues atteignent jusqu'à 6 mètres. Le Premier ministre des Bahamas, Hubert Minnis, a évoqué une "dévastation" sans précédent. Pour cet archipel situé au nord de la mer des Caraïbes, il s'agit de l'ouragan le plus puissant de l'histoire.

Avec une mer déchaînée et des pluies diluviennes, des inondations de grande ampleur ont touché les Bahamas.
Avec une mer déchaînée et des pluies diluviennes, des inondations de grande ampleur ont touché les Bahamas.

La Floride en alerte, Dorian rétrogradé en catégorie 3

Après avoir durement frappé les Bahamas, Dorian a incurvé sa trajectoire en faiblissant légèrement. De catégorie 4 puis 3 ce mardi matin, les rafales de vent peuvent encore s'approcher des 250 km/h. Il remonte à présent en direction du nord-nord-ouest et longe de cette manière la côte des États-Unis et notamment le littoral de la Floride entre ce mardi et ce mercredi. Avec un œil situé à environ 80 km des terres américaines, les conséquences s'annoncent nettement moins importantes que sur Grande Bahama. Néanmoins, les rafales de vent peuvent dépasser 150 km/h en bordure littorale alors qu'une surcote de plusieurs mètres est également à craindre avec probablement, des inondations importantes.

La prudence reste donc de mise, d'autant qu'un décalage de l’œil de quelques kilomètres pourrait changer ces conséquences. De la catégorie 3 en milieu de semaine, il devrait faiblir d'ici jeudi pour être ensuite rétrogradé en catégorie 2 en s'approchant de la Géorgie puis des états de Caroline où des centaines de milliers d'habitants ont reçu l'ordre d'évacuer. Dorian est ainsi le 4ème ouragan de catégorie 5 à toucher le territoire américain en seulement deux ans, après Irma et Maria en septembre 2017 et Michael en octobre 2018.

Publicité