Vacances d’été : quelle météo en juillet et en août ?

Après un mois de juin marqué jusque-là par de fortes chaleurs et de nombreux et violents orages, à quoi doit-on s’attendre pour les vacances d’été ? Le temps chaud et sec annoncé depuis plusieurs mois se confirme-t-il ? Réponse dans cet article.

C'est bel et bien le bleu qui devrait être la couleur dominante dans le ciel de vos vacances cet été...
C'est bel et bien le bleu qui devrait être la couleur dominante dans le ciel de vos vacances cet été...

Alors que la période s’étalant du 1er au 15 juin a pris la deuxième place sur le podium des premières quinzaines de juin les plus chaudes, les orages font l’actualité depuis quelques jours avec des salves organisées et parfois très violentes. Dans moins de deux semaines, les vacances d’été débuteront pour les écoliers, souvent synonymes de soleil et de chaleur. Qu’en sera-t-il cette année ? À l’image des étés précédents, des canicules vont-elles nous concerner ? Quid du risque de sécheresse ? On fait le point sur les dernières tendances saisonnières.

Une 1ère quinzaine de juillet dans les normes, une seconde plus chaude

Selon les derniers scénarios, ce bimestre estival débutera avec une météo sans excès. Cette première quinzaine de juillet serait ainsi proche des normales, tant au niveau des températures que des précipitations qui seront donc discrètes, comme le veut le temps habituellement observé à cette période de l’année. Puis à l’approche de la mi-juillet, un solide anticyclone pourrait s’imposer, apportant avec lui une masse d’air dans un flux s’orientant au secteur sud à sud-ouest, annonçant une deuxième partie de mois qui pourrait s’avérer nettement plus chaude

Au cours de cette période s’étalant du 15 au 31 juillet, les températures devraient donc atteindre des sommets. Difficile voire impossible à cette échéance d’annonce une canicule mais le risque est réel. Le mercure devrait se situer entre 2 et 4°C au-dessus des normales de saison avec des disparités à attendre en fonction des jours et surtout des régions. Dans ces conditions, les précipitations seront rares et déficitaires tandis que l’ensoleillement sera à son maximum. En montagne, quelques orages pourront toujours se développer en cours d’après-midi, situation classique par évolution diurne.

Chaleur récurrente pour la suite de l’été ?

Les tendances saisonnières émises dès le début du printemps semblent se confirmer puisque c’est un mois d’août chaud et sec qui s’annonce sur tout le pays. Avec des hautes pressions solidement installées sur l’Europe de l’ouest, les précipitations seront rares, accentuant ainsi la sécheresse de surface. Plus en profondeur, l’inquiétude est moins grande car le printemps a été relativement humide et le niveau des nappes phréatiques est satisfaisant à l’aube des vacances d’été. Là encore, une période de canicule n’est pas à exclure même si la probabilité faiblira au fur et à mesure de l’avancée du mois.

Nombreux sont également ceux qui prennent des vacances hors-saison, c’est-à-dire avant ou après les congés scolaires. Ainsi, septembre reste un mois important pour le domaine du tourisme. Et cette année encore, l’été pourrait jouer les prolongations avec des anomalies plus chaudes et plus sèches qui semblent vouloir se maintenir. L’écart des températures par rapport à la normale devrait ainsi atteindre en moyenne +1 à +1,5°C sur l’ensemble du territoire. Dans ces conditions, les précipitations s’annoncent encore assez rares avec donc la poursuite de la sécheresse estivale.

L'été sera chaud, à l'image de ceux connus ces dernières années...

Pas de grands bouleversements à attendre pour cet été : les dernières prévisions à long terme confirment dans les grandes lignes les tendances saisonnières émises depuis quelques mois. L’été sera donc chaud, à l’image de ceux connus ces dernières années…