Une météo printanière à perte de vue !

Après un début d’hiver marqué par des records de faible ensoleillement dans le nord de la France, le printemps semble décider à s’installer de manière précoce cette année. Voici les dernières prévisions.

Guillaume Woznica Guillaume Woznica 17 Fevr 2019 - 07:26 UTC
Soleil et douceur se maintiendront sur l'ensemble du pays au cours des 8 prochains jours.
Soleil et douceur se maintiendront sur l'ensemble du pays au cours des 8 prochains jours.

Et si l’hiver était (déjà) fini ? La période de temps doux et ensoleillé qui s’est installée pourrait nous le laisser croire même si nous ne sommes qu’à la mi-février… En tous cas, les tendances à long terme, comme vous le révélait tameteo dès le début du mois, maintiennent un temps plus doux et plus sec que la normale au cours des 4 prochaines semaines. La présence d’un puissant anticyclone sur l’ouest de l’Europe fait ainsi barrage aux perturbations venues de l’Atlantique. Dans le même temps, un flux de secteur sud à sud-est apporte une grande douceur en cours de journée alors que les matinées demeurent encore assez fraîches avec quelques gelées matinales possibles, en particulier dans l’est.

Temps ensoleillé, plus nuageux en début de semaine

Après un week-end aux allures printanières, les hautes pressions auront tendance à se décaler légèrement vers l’Europe centrale en début de semaine. Ce sera en tout cas suffisant pour laisser une perturbation britannique concerner le nord du pays. Elle apportera ainsi un temps nuageux lundi avec quelques pluies éparses en Bretagne, Pays-de-la-Loire et Normandie, avant de gagner les régions situées au nord de la Seine mardi avec un risque de pluie encore plus limité. Ailleurs, le soleil s’imposera après les rares grisailles matinales, en exceptant toutefois le golfe du Lion sous l’influence d’air marin se traduisant par un ciel nuageux et éventuellement quelques ondées.

L’anticyclone se reconstituera à partir de mercredi et viendra se positionner sur l’Allemagne pour la deuxième partie de semaine. En conséquence, un temps sec et ensoleillé s’imposera sans grande difficulté. En dehors de quelques passages nuageux inoffensifs en bord de Manche, on notera la persistance d’entrées maritimes dans le golfe du Lion, apportant dans ces régions un ciel plus chargé et parfois menaçant. Ce temps ensoleillé remarquablement durable pour la saison se maintiendra jusqu’au week-end prochain inclus, même si le ciel pourrait se voiler dans les régions de l’ouest.

Douceur printanière voire estivale

Les températures connaîtront une baisse sensible en début de semaine. Malgré cela, les valeurs resteront situées au-dessus des normales de saison avec des matinées encore un peu fraîches, le risque de petites gelées se limitant aux régions de l’est, du Massif Central et plus ponctuellement à l’intérieur du nord-ouest. A l’opposé, sur les littoraux, les valeurs afficheront déjà des niveaux élevés avec parfois plus de 10°C, comme sur le côte basque ou encore entre la Côte d’Azur et la Corse.

L’après-midi, les maximales oscilleront lundi et mardi entre 12 et 16°C au nord et entre 14 et 18°C dans la moitié sud mais dès mercredi, elles repartiront à la hausse avec, en seconde partie de semaine, des pointes à 18 ou 19°C au nord de la Loire et jusqu’à 23 ou 24°C en Aquitaine ! Elles se situeront alors jusqu’à 10°C au-dessus des normales de saison avec des niveaux dignes d’un mois de mai. Entre les Landes et le Pays Basque, elles pourront même être équivalentes aux valeurs habituellement enregistrées au mois de juin, rien que ça !

Publicité