Tendance en décembre : une météo en dents de scie

Après une fin novembre marquée par la douceur, le froid s’installe pour débuter le mois de décembre. La suite s’annonce bien différente du côté des précipitations comme du côté des thermomètres.

Guillaume Woznica Guillaume Woznica 01 Déc 2019 - 03:00 UTC
Les chutes de neige s'annoncent abondantes en montagne mais à des altitudes de plus en plus hautes au fil des jours.
Les chutes de neige s'annoncent abondantes en montagne mais à des altitudes de plus en plus hautes au fil des jours.

L’automne météorologique qui s’étend du 1er septembre au 30 novembre vient de prendre fin et pour ce changement de saison, la météo a visiblement voulu suivre le pas. Une masse d’air froid a en effet gagné le nord du pays, apportant des températures bien plus hivernales et même un peu de neige jusqu’en plaine pour débuter ce mois de décembre. Dans les prochains jours, le froid s’accentuera lors qu’un temps sec s’installera sur la majeure partie du pays. Cette météo clémente ne devrait toutefois pas caractériser ce mois de décembre puisqu’un retour du flux d’ouest est attendu avant le 10 du mois, synonyme de pluies fréquentes et d’une nette hausse du mercure.

Coup de froid pour débuter l’hiver

Après un dimanche 1er décembre marqué par de nouvelles intempéries dans le sud-est et quelques chutes de neige jusqu’en plaine dans le nord et le nord-est, cette semaine du 2 au 8 décembre verra l’installation des hautes pressions sur l’ouest de l’Europe. Ainsi, un temps calme va progressivement dominer. Quelques averses persisteront lundi du sud-ouest aux frontières de l’est avec de la neige à basse altitude. Le soleil, quant à lui, sera de retour en Méditerranée alors que les nuages résisteront dans le nord du pays. Même programme pour les régions septentrionales mardi alors que le soleil s’installera partout ailleurs. Ce temps lumineux dominera très largement à partir de mercredi, une fois les brouillards et la grisaille du matin dissipés. Un nouveau changement de temps est prévu pour le week-end prochain avec le retour des perturbations océaniques. D’ici là, c’est le froid qui sera d’actualité avec de fréquentes gelées matinales (entre -5 et 0°C) qui n’épargneront que le littoral et les régions méditerranéennes. L’après-midi, les maximales resteront inférieures de 3 à 5°C aux normales de saison avec rarement plus de 4 à 8°C sous abri.

Les perturbations venues de l’Atlantique retrouveront le chemin de la France au cours du week-end des 14 et 15 décembre. Cette succession de fronts pluvieux se maintiendra tout au long de la semaine à un rythme modéré, entrecoupée de périodes plus calmes. Les précipitations seront ainsi proches des normales durant la période. Le quart sud-est devrait être, quant à lui, un peu plus épargné alors que la limite pluie-neige oscillera souvent entre 1200 et 1800 mètres d’altitude. Les températures, de leur côté, seront en nette hausse et retrouveront un niveau légèrement supérieur aux normales de saison.

Les nuages seront souvent très largement dominants et apporteront de fréquentes pluies tout au long du mois.
Les nuages seront souvent très largement dominants et apporteront de fréquentes pluies tout au long du mois.

Une 2ème quinzaine aux couleurs de l’automne

Cette tendance assez maussade devrait se maintenir durant la semaine du 16 au 22 décembre en s’accentuant même par rapport aux jours précédents. Ainsi, les perturbations seront plus fréquentes mais aussi plus actives tout en n’épargnant aucune région, à tel point que cette période s’annonce largement plus humide sur la normale. Ces pluies pourront également s’accompagner de vents forts voire de coups de vent au passage des fronts les plus actifs. Avec un flux orienté au secteur ouest à sud-ouest, les températures seront encore en hausse et se situeront alors jusqu’à 4°C au-dessus des normales, faisant remonter la limite pluie-neige au-delà des 2000 mètres d’altitude.

Les incertitudes deviennent plus fortes pour la période des fêtes. Selon la majorité des scénarios, cette semaine du 23 au 29 décembre devrait être également très humide avec une agitation toujours d’actualité et encore en provenance de l’océan. Pluies et douceur devraient donc s’imposer pour terminer l’année 2019 avec des excédents, tant au niveau des températures que des précipitations, qui s’annoncent moins importants que durant la semaine précédente. Ainsi, sur la totalité du mois, le mercure devrait afficher un excédent de l’ordre de +1,5 à +2°C alors que les pluies s’annoncent largement excédentaires, dans la continuité du mois de novembre. En montagne, après une fin d’automne exceptionnellement enneigée sur tous les massifs, la situation sera plus contrastée en décembre au gré des fluctuations parfois marquées des thermomètres.

Publicité