Tendance à long terme : quelle météo jusqu’aux fêtes de fin d’année ?

Après la période froide de début décembre, la douceur a depuis repris le dessus. D’ici la fin du mois, ces températures devraient rester bien supérieures aux normales avec une météo souvent maussade.

Guillaume Woznica Guillaume Woznica 11 Déc 2019 - 04:20 UTC
Pluies et vents forts s'annoncent fréquents jusqu'en fin d'année avec des risques de coups de vent ou tempêtes pour les côtes de l'ouest.
Pluies et vents forts s'annoncent fréquents jusqu'en fin d'année avec des risques de coups de vent ou tempêtes pour les côtes de l'ouest.

Les tendances saisonnières que nous vous dévoilions il y a un mois semblent se confirmer, au moins pour la première partie de l’hiver. La douceur qui a fait son retour le week-end dernier va en effet dominer une grande partie du mois avec un flux généralement orienté à l’ouest-sud-ouest. Elle n’atteindra pas toutefois de niveaux exceptionnels, ce qui permettra aux montagnes de recevoir de belles quantités de neige pour un début de saison prometteur dans la plupart des stations. Ce flux océanique s’accompagnera également de perturbations fréquentes et parfois musclées avec d’abondantes pluies en plaine et des risques de coups de vent ou tempête, à l’image de la situation prévue en fin de semaine. Pour la 7ème année consécutive, nous nous dirigeons donc vers un Noël au balcon… mais avec un parapluie !

De plus en plus de douceur la semaine prochaine

Avec un anticyclone en retrait vers les Açores, les dépressions dominent largement depuis l’Atlantique jusqu’au nord-ouest de l’Europe. En conséquence, le défilé de perturbations se poursuit et va même s’accentuer pour cette fin de semaine. Une zone de pluies traverse le pays ce mercredi, n’épargnant que la Côte d’Azur et la Corse. Elle sera suivie par un nouveau front pluvieux nettement plus actif jeudi avec de fortes précipitations et un vent devenant de plus en plus fort. Les rafales deviendront même tempétueuses vendredi matin dans le sud-ouest avec des rafales atteignant 90 à 110 km/h dans l’intérieur des terres et jusqu’à 130 km/h sur le littoral atlantique. Ces perturbations continueront de traverser le pays ce week-end en apportant aussi d’abondantes chutes de neige en montagne mais à des altitudes de plus en plus élevées en raison de l’accentuation de la douceur.

Ces températures poursuivront leur hausse en début de semaine prochaine avec des maximales dépassant la barre des 10°C sur quasiment tout le territoire, un niveau alors supérieur de 3 à 6°C aux valeurs dites de saison. Cette douceur sera en revanche toujours aussi humide avec de fréquentes pluies et une limite pluie-neige située au-dessus des 2000 mètres d’altitude. À partir de mercredi et jusqu’au début des vacances de Noël, les conditions météo devraient être un peu moins agitées à la faveur d’une hausse des pressions. L’anticyclone va en effet venir se positionner sur le centre de l’Europe, garantissant un temps plus sec mais toujours aussi doux puisque le flux sera orienté au secteur sud. Dans cette configuration, une fonte partielle du manteau neigeux est à craindre sur les massifs et en particulier en versants sud.

Malgré une limite pluie-neige remontant au-dessus de 2000 m, les conditions seront bonnes en montagne avec un excellent enneigement.
Malgré une limite pluie-neige remontant au-dessus de 2000 m, les conditions seront bonnes en montagne avec un excellent enneigement.

Vers une fin d’année très douce mais humide

Selon les derniers scénarios, la situation météorologique ne devrait pas changer pour la fin d’année. Ainsi, pour la semaine de Noël, les températures devraient rester largement supérieures aux normales saisonnières avec une anomalie moyenne de +2°C à l’échelle nationale. Elles s’accompagneront d’un temps toujours très humide avec une succession de perturbations venues de l’Atlantique. Pour les tous derniers jours de 2019 et à la veille du Nouvel An, le mercure devrait sensiblement baisser pour se rapprocher des normales, avec dans le même temps moins de pluie et un peu plus de soleil. Si cette tendance venait à se confirmer, quelques gelées matinales pourraient ainsi faire leur retour jusqu’en plaine. Cette « météo de saison » serait aussi favorable à la montagne où les enneigeurs pourraient alors tourner à plein régime.

Publicité