Météo : peut-on espérer le retour d'une météo plus printanière ?

Après un week-end souvent maussade, pluvieux et parfois assez frais, l'envie de retrouver des conditions printanières est bel et bien là. Pourtant, cette semaine s'annonce assez perturbée avec des températures en baisse en deuxième partie de semaine.

Marc Hay Marc Hay 08 Avr 2019 - 01:00 UTC

Paris
Début de semaine souvent nuageux puis baisse des températures.

La semaine débute à peine qu'une nouvelle perturbation est déjà en train d'entrer sur l'ouest du pays. Si les conditions météorologiques s'annoncent assez maussades en première partie de semaine (au moins jusqu'à jeudi), elles devraient évoluer favorablement à partir de vendredi avec le basculement du flux au secteur nord-est. Toutefois, malgré le retour d'un temps plus sec et de plus larges éclaircies, les températures baisseront et repasseront sous les normales de saison. Dans ce contexte, des gelées matinales sont possibles sur le nord du pays et le petit vent de nord-est rendra la sensation assez désagréable en journée.

Nouvelle perturbation sur l'ouest !

Dès ce matin, une nouvelle perturbation aborde l'ouest du pays et apporte des pluies locales et faibles le long de l'Atlantique. Quelques flocons tombent sur la partie ouest des Pyrénées dès 1600 mètres. Brouillards et nuages bas sont par ailleurs bien présents ce matin entre le Cotentin, les Pays-de-la-Loire et le Centre. Sur le nord-est du pays, la perturbation du week-end laisse derrière elle de l'humidité avec un ciel couvert et encore quelques pluies. De belles éclaircies sont toutefois présentes ce matin entre la Seine-Maritime, Paris et en redescendant vers le pourtour Méditerranéen.

La perturbation va progresser cet après-midi un peu plus dans les terres et apportera toujours des pluies faibles entre la Bretagne, les Pays-de-la-Loire, le Poitou, l'Aquitaine et les Pyrénées. Il continuera de neiger sur les Pyrénées dès 1600 mètres. Le ciel couvert du matin sur le nord-est devrait un peu s'éclaircir et quelques éclaircies seront de retour cet après-midi malgré encore quelques averses possibles. Un ciel variable concernera cet après-midi la Normandie, le Centre-Val de Loire et le quart sud-est du pays malgré quelques nuages un peu plus imposants sur l'ouest de la Corse. Côté mercure, les valeurs seront orientées à la hausse cet après-midi avec des maximales comprises entre 13 et 19 degrés du nord au sud (19 à Nîmes, 17 à Perpignan et Paris, 15 à Biarritz et Alençon et 13 à Brest).

Vers un temps beaucoup plus frais !

La journée de mardi sera plus maussade au nord de la Seine avec un ciel souvent nuageux et de fréquentes averses (notamment le long des frontières). Sur les régions au sud de la Loire, les passages nuageux alterneront avec des éclaircies et des averses qui pourront prendre parfois un caractère orageux. Quelques flocons tomberont encore sur les Pyrénées, le Massif central et les Alpes. Mercredi, une zone pluvieuse s'étendra de la Normandie au sud de l'Alsace en passant par l'Île-de-France. Sur une petite moitié sud, des averses orageuses se déclencheront dans un ciel souvent chargé. Ailleurs, de belles éclaircies s'imposeront.

froid
Quelques gelées très probables en fin de semaine.

C'est à partir de jeudi qu'un changement devrait se mettre en place par le nord et le nord-est avec le basculement du flux au secteur nord-est. Conséquence directe, la masse d'air va s'assécher avec le retour de larges éclaircies entre la Normandie, le bassin parisien et l'Alsace. Ailleurs, les nuages resteront bien présents mais les averses plus rares. Dès vendredi, toutes les régions auront quasiment retrouvé un temps sec mais les températures repasseront sous les normales de saison. Le prochain week-end s'annonce nettement plus ensoleillé que celui qui vient de s'achever mais la bise (vent de nord-est) sera désagréable et accentuera la sensation de fraîcheur. À la faveur d'éclaircies nocturnes, les matinées seront bien fraîches avec des gelées possibles.

Publicité