Méditerranée : attention aux intempéries cette semaine

Avec la présence d’un système dépressionnaire sur l’Europe de l’ouest, les conditions météo se dégradent fortement avec un risque d’intempéries pour les régions du sud-est au cours de cette semaine.

Guillaume Woznica Guillaume Woznica 20 Oct 2019 - 01:00 UTC
Jusqu'en milieu de semaine, le risque d'inondations sera important dans le sud-est, en particulier dans le Languedoc-Roussillon.
Jusqu'en milieu de semaine, le risque d'inondations sera important dans le sud-est, en particulier dans le Languedoc-Roussillon.

L’été (indien) est définitivement terminé. Malgré la présence du sirocco ce dimanche, ce vent de sud présent sur l’ouest de la Corse et faisant s’envoler les températures au-delà de 30°C dans ce secteur, les conditions météo se dégradent partout ailleurs avec de fréquentes pluies et des températures qui peinent parfois à dépasser les 15°C en cours de journée. Cette situation, non exceptionnelle à cette période de l’année, est due au système dépressionnaire qui s’est isolé sur l’ouest de l’Europe et qui va nous concerner une bonne partie de la semaine.

Pluies intenses et risques d’inondations

Une météo automnale concernera quasiment tout le pays ce dimanche avec une perturbation active dans l’ouest, évoluant très lentement et apportant ainsi de bons cumuls de pluie. Les plus importants sont attendus de la côte aquitaine au Poitou-Charentes et jusqu’aux Ardennes, en passant par le Centre-Val de Loire et l’est du bassin parisien avec des valeurs de l’ordre de 30 à 40 mm, soit l’équivalent de deux semaines de pluie en moyenne.

Parallèlement à ces pluies, de fortes précipitations orageuses remonteront de Méditerranée pour venir se bloquer sur le Gard, l’Ardèche, l’Hérault, la Lozère et l’Aveyron, en affectant plus particulièrement le relief cévenol. Sur l’ensemble de la journée, des cumuls de l’ordre de 100 à 150 mm attendus, parfois jusqu’à 200 mm sur les hauts ardéchois, laissant craindre quelques débordements des cours d’eau déjà bien gonflés par les pluies de vendredi et de samedi. Lundi, les précipitations les plus marquées se décaleront vers la région Provence-Alpes-Côte d’Azur et les Alpes, en prenant là aussi un caractère orageux et s’accompagnant de fortes rafales de vent. En 24h, les pluviomètres de ces régions recueilleront de 60 à 80 mm, soit en moyenne deux semaines de pluie en moins de 24h.

Mercredi, journée la plus difficile

Poussées par un vent d’est assez fort, les pluies se rabattront mardi vers l’Occitanie et les Pyrénées, avec des intensités encore marquées et un caractère orageux localement fort. L’Aude et les Pyrénées-Orientales semblent être, à ce jour, les deux départements qui seront les plus touchés par cette dégradation. Mais le pire reste à venir avec l’isolation de cette dépression dans les parages des Baléares, les pluies et les orages vont alors considérablement se renforcer mercredi entre le Languedoc et le Roussillon, laissant craindre dans ces régions des orages peu mobiles voire stationnaires. Ainsi, il pourrait tomber l’équivalent de deux mois de pluie en quelques heures, soit plus de 150 à 200 mm localement.

À cette échéance, la situation reste toutefois à affiner mais le risque d’intempéries majeures est réel pour ce milieu de semaine. Il faudra patienter encore un peu pour retrouver des conditions plus clémentes dans ces régions, ce mauvais temps se décalant vers la région PACA et la Corse entre jeudi et vendredi, avant de s’évacuer définitivement vers l’Italie le week-end prochain et laissant ainsi derrière lui, des conditions plus calmes et plus ensoleillées.

Publicité