Qu'est-ce qu'un orage stationnaire ?

Mardi après-midi, un orage stationnaire d'une rare intensité a touché le nord-ouest de la capitale pendant plus d'une heure. Mais qu'est-ce qu'un orage stationnaire exactement et comment se forme-t-il ?

Orage à Paris
Un orage très violent a touché le nord-ouest de Paris dans l'après-midi du mardi 22 mai.

Depuis quelques jours, la masse d'air est fortement instable sur la France ce qui provoque de nombreux orages. Mardi après-midi, aux alentours de 18 heures, un orage s'est formé sur le nord-ouest de Paris, touchant principalement les 17e, 18e et 9e arrondissements de la capitale, ce qui a provoqué de nombreuses inondations de rues et de caves.

Cet orage est resté près d'une heure au même endroit, apportant au final pas loin de 50 mm d'eau en quelques instants. Cela représente normalement trois semaines de précipitations. Conséquence : des inondations ont eu lieu et certaines stations de métro ont du fermer. De plus, de la grêle a recouvert temporairement les sols parisiens, comme on peut le voir dans la vidéo ci-dessous.

Cet orage a fini par se dissiper aux alentours de 20h. Il a tout de même entraîné plusieurs dizaines d'interventions des pompiers de Paris. Ailleurs en France, d'autres orages de ce type ont eu lieu ces derniers jours, comme dans la Somme ou dans le Bas-Rhin, du côté de Haguenau.

Comment se forme un orage stationnaire ?

Un orage stationnaire est par définition un orage qui reste un certain temps au-dessus d'une même localité. On emploie ce terme généralement lorsqu'un orage reste plus de 20 à 30 minutes au-dessus d'un même endroit et qu'il entraîne de fortes quantités de précipitations.

Un orage stationnaire se forme de la même façon que les autres orages. Il résulte de la confrontation entre un air chaud et un air froid. La différence provient du flux. Lorsqu'en altitude les vents sont faibles, l'orage a tendance à faire du sur place. On dit en météo que la situation est peu dynamique et que le flux est faible. La cellule orageuse est en quelque sorte bloquée par cette absence de flux, et ne peut s'évacuer aussi rapidement qu'habituellement.

Par ailleurs, l'orage génère de la pluie et donc de l'humidité au sol. Cette humidité revient par évaporation et continue d'alimenter sans cesse ce même orage. Il peut alors rester plusieurs minutes voire plusieurs heures en délivrant d'importantes quantités de pluie.

L'absence de vent en altitude et le fait que l'orage s'auto-alimente lui-même en humidité sont les principaux facteurs explicatifs de la formation d'un orage stationnaire.