Météo extrême : les 10 vidéos les plus choquantes de l'année 2020 !

Nous avons réalisé une compilation des vidéos les plus impressionnantes de l'année 2020 liées à la météorologie, à la nature ou à la science. Des effets causés par l'ouragan catastrophique Iota, en passant par les tempêtes de grêle ou les trombes marines... Découvrez le top 10 !

Le top 10 des vidéos les plus percutantes de l'année est déjà un classique de Meteored. Notre rédaction cumule 3 ans de recherche quotidienne et inlassable de témoignages audiovisuels, qui dépeignent tout, des phénomènes météorologiques les plus extrêmes de la planète aux petites curiosités, liées à la nature ou à la science. Dans cette édition, nous avons un classement dévastateur, avec quelques phénomènes qui se sont malheureusement avérés tragiques, comme l'ouragan Iota, l'avalanche au Myanmar ou l'explosion à Beyrouth. Cette dernière vidéo est entrée pour des raisons évidentes dans notre top 10 ! Vous découvrirez dans cette vidéo ce phénomène hors-norme qui a choqué la planète entière.

Le top 10 de cette année commence par un majestueux «nuage de roulement» sur Block Island, à l'extrême nord-est des États-Unis. Ce sont des nuages allongés, horizontaux et en forme de tube ou de rouleau, comme leur nom l'indique. Ils ont été récemment intégrés dans l'Atlas des nuages de l'OMM en tant que «volutus». Pour la neuvième position nous ne quittons pas le sol américain, qui ces derniers mois est devenu une source inépuisable de vidéos impressionnantes, certaines d'entre elles liées aux incendies monstrueux en Californie. Là, la ville de San Francisco s'est retrouvée submergée dans un épais nuage de fumée qui a parcouru des milliers de kilomètres à travers le monde. Cela s'est produit au début du mois de septembre, lorsque l'État a connu plus de 40 incendies actifs.

En huitième position, nous avons décidé de revenir sur l'énorme tempête de grêle qui a frappé la Hongrie à la fin du mois d'août. A la septième place, nous avons décidé de vous remontrer les trombes marines impressionnantes qui ont été vues au large de la Louisiane, à proximité d'une plate-forme pétrolière. À la sixième place, nous retrouvons les effets terribles de l'ouragan Iota, qui a atteint la catégorie 5 peu avant de frapper le Nicaragua et de survoler le Honduras et la Colombie. Dans son sillage, il a fait des dizaines de morts et des milliers de sans-abri, aggravant les dégâts survenus quelques jours avant le départ de l'ouragan Eta, qui a emprunté le même chemin. Après la destruction de l'île de Providencia, en Colombie, nous revenons sur les pluies verglaçantes qui ont paralysé la ville russe de Vladivostok en novembre dernier.

À la quatrième place, se trouvent les murs de neige qui ont englouti la ville turque de Hopa. À la troisième place, nous revenons sur l'avalanche du Myanmar, en Birmanie, qui a coûté la vie à au moins 100 personnes. En deuxième position, la tempête d'Ekaterinbourg, qui a projeté un passant en l'air. Pour la première place, il ne reste que l'explosion de Beyrouth. Le 4 août 2020, cette ville du Liban a subi l'une des plus grandes explosions non nucléaires de l'histoire, qui a fait 190 morts, plus de 6 500 blessés et 300 000 sans-abri. Se produisant dans un environnement humide, l'onde de choc a été enveloppée dans un étonnant nuage Wilson. Espérons que 2021 apportera un classement plus convivial !